Quand sur la place Tahrir, on croyait à la Révolution : Le désir de liberté et de justice

Alaa El Aswany rend vie à ceux qui croyaient au changement.
Dans J’ai couru vers le Nil, le célèbre auteur Alaa El Aswany raconte les premières semaines de la Révolution place Tahrir en Egypte, à travers une dizaine de protagonistes. Il rend hommage à ceux qui ont voulu être libres et égaux, avant de disparaître sous le fracas des armes et la puissance des intérêts géostratégiques. Un livre pour conjurer la fatalité.

Article paru dans le n°2603 du Luxemburger Wort le 24 janvier 2019
Lire l’article en PDF

Comments are closed.